En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Université Paris-Saclay UVSQ Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort SAPS Institut Carnot France Futur Elevage BREED

Biologie de la Reproduction, Environnement, Epigénétique, et Développement

Biologie du Développement & Reproduction

L’inactivation du gène de l’aromatase chez le lapin démontre le rôle fondamental des œstrogènes dans l’établissement du stock de cellules germinales dans l’ovaire fœtal

L’inactivation du gène de l’aromatase chez le lapin

On sait depuis longtemps que les œstrogènes produits par l’ovaire à partir de la puberté jouent un rôle majeur dans la différenciation du sexe et le fonctionnement de l’ovaire chez les mammifères. On connait beaucoup moins bien le rôle de la production précoce d’œstrogènes qui est observée dans l’ovaire fœtal chez de nombreuses espèces (dont l’humain ou le lapin) mais pas toutes (la souris par exemple). Des travaux anciens avaient émis l’hypothèse que ces œstrogènes pourraient agir sur la différenciation de l’ovaire dès le stade fœtal, mais aucune démonstration n’avait pu être apportée faute de modèle animal adéquat, la souris n’étant pas un modèle pertinent pour cette étude.

Grâce à la technologie de « genome editing » très efficace chez le lapin, les chercheurs de l’unité Biologie de la Reproduction, Environnement, Epigénétique, et Développement- BREED (SAPS, INRAe/UPSaclay, Jouy-en-Josas) ont généré une lignée de lapins dépourvus de toute synthèse d’œstrogènes suite à l’introduction d’une mutation STOP dans le gène CYP19A1 codant pour l’aromatase, l’enzyme de synthèse des œstrogènes. L’étude décrit le phénotype des gonades femelles au cours de leur différenciation, depuis le stade « gonade indifférenciée » chez le fœtus jusque chez l’adulte. Ainsi, même en absence totale de production d’œstrogènes, la gonade fœtale de la petite femelle se différencie en un ovaire. Mais cet ovaire ne se différencie pas normalement : en effet, on assiste à une réduction massive et définitive du stock de cellules germinales (réserve ovarienne).

Ces travaux publiés dans Endocrinology apportent la première démonstration du rôle indispensable des œstrogènes pour constituer cette réserve ovarienne. De plus, ils soulignent l’importance des régulations autocrines au sein de la gonade fœtale, suggérant que l’exposition in utero à des molécules anti-œstrogéniques (perturbateurs endocriniens ou autres facteurs environnementaux) pourrait altérer la fertilité de l’individu à naître, en réduisant définitivement sa capacité de production ovocytaire.

Légende Figure : En absence d’œstradiol dans les gonades fœtales chez les petites lapines KO on constate une baisse de l’activité de mitose de toutes les cellules de la gonade (caractérisée ici par la diminution de l’épaisseur de l’épithélium de surface, marquage par KI67). Dès lors, la gonade KO est plus petite. Après la puberté, l’aromatase est détectée dans les cellules de la granulosa de quelques grands follicules à antrum (coloration brune). Chez les lapines KO, aucun marquage n’est observé. Les ovaires sont plus petits, présentent quelques follicules à antrum mais la « réserve folliculaire » est inexistante comme on peut le voir sur l’image en zoom : pas de petits follicules capables d’entrer en croissance pour renouveler le stock de follicules à antrum mais des « vésicules » vides, traces de dégénérescence de ces follicules.

Contact : genevieve.jolivet@inrae.fr ou eric.pailhoux@inrae.fr

Source : Scoop.it

https://doi.org/10.1210/endocr/bqab210