En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal AgroParisTech Université Paris-Saclay SAPS - Sciences Animales Paris-Saclay

Genetique Animale et Biologie Integrative

Unité Mixte de Recherche INRA AgroParisTech GABI Génétique Animale et Biologie Intégrative

Conscience animale : des connaissances nouvelles

Conscience animale : des connaissances nouvelles
© Inra
Les animaux peuvent-ils éprouver des émotions ? Ont-ils une histoire de vie ? L’Inra s’est saisi de ces questions en réalisant une expertise scientifique collective sur la conscience animale, à la demande de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Les résultats sont présentés aux représentants des pays membres du réseau européen sur le Bien-Etre animal, de l’EFSA et de la Commission européenne les 11 et 12 mai 2017 à Parme (Italie).

La conscience animale est un sujet de recherche philosophique depuis l’Antiquité, avant d’être une question de réflexion pour les naturalistes du XIXe siècle, puis des éthologistes et psychologues comparatifs. Déjà ces travaux anciens penchaient en faveur de l’existence d’une conscience animale. La biologie et la psychologie ont ensuite permis des avancées conceptuelles majeures qui ont établi la conscience comme le résultat de processus cérébraux.

Un sujet de recherche au carrefour de nombreuses disciplines

Mis au défi de tests cognitifs, les animaux expriment des comportements qui montrent leur capacité à éprouver des émotions, à reconnaître des limites à leur savoir, mais aussi à gérer leur passé et leur futur. L’étude des comportements sociaux des animaux et des relations entre l’Homme et l’animal a permis de compléter ces connaissances en témoignant de formes de conscience animale à des degrés parfois élevés de complexité.  La conscience pourrait être décrite comme le produit émergent de l’interaction des différentes couches fonctionnelles des compétences à percevoir, à mobiliser de l’attention, à mémoriser, à éprouver des émotions, et à évaluer une situation.
Des recherches en neurobiologie explorent en particulier le lien entre un comportement et un substrat ou un circuit neuronal. Les structures biologiques permettant ces compétences cognitives sont associées à un noyau central qui gère les règles impliquées dans les rythmes biologiques ou la vigilance et permettent l’émergence de la conscience. La perception d’un stimulus active plusieurs de ces structures qui vont interagir pour produire des interprétations et des intentions et, qui se concrétisent par la mise en place d’actions conscientes. Ces réponses conscientes sont plus complexes que s’il n’y avait qu’une simple juxtaposition des réactions des différentes structures.
Selon leur espèce, les animaux montrent des aptitudes variées en termes de conscience. Les aptitudes cognitives engendrant la conscience pourraient être le résultat de processus phylogénétiques. Elles pourraient également résulter de convergences évolutives chez des espèces non reliées phylogénétiquement, donc avec des ressources neuronales différentes, mais faisant face à des contraintes environnementales similaires. Cependant, une démonstration formelle de ces hypothèses manque encore.

Douleurs animales et sensibilité

On peut affirmer que les vertébrés au moins sont équipés de systèmes nerveux qui traitent consciemment les processus d’informations complexes, et en particulier les émotions négatives causés par les stimuli propres à la douleur, dits nociceptifs.
Bien que la sensibilité (capacité de ressentir la souffrance ou le plaisir) puisse être présente chez les animaux, des contenus plus élaborés n’ont été inférés que chez un petit nombre d’espèces dont les primates, corvidés, rongeurs et ruminants. Ces derniers disposent d’une mémoire autobiographique – ou épisodique - et peuvent ainsi avoir des désirs et des objectifs qui concernent le passé ou l’avenir. Ils peuvent être encore plus affectés par des expériences aversives.

Des besoins de recherche

Cette expertise multidisciplinaire a permis d’identifier de nouveaux besoins de recherche. En particulier, il serait souhaitable d’élargir les recherches actuelles à une plus grande variété d’espèces animales, d’élaborer des dispositifs expérimentaux qui permettent de mieux distinguer les comportements conscients des automatismes acquis, et de mieux connaître l’univers mental des animaux d’élevage. L’étude du développement des formes de conscience chez les jeunes animaux est importante pour les animaux d’élevage qui ont souvent une vie brève. La façon dont les animaux se représentent le monde et évaluent leur environnement pourrait donner des pistes pour améliorer leur bien-être et la façon dont ils sont traités. Chez les espèces domestiquées, la nature des relations des animaux avec les humains qui les élèvent sont aussi à étudier.

Voir aussi