En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AgroParisTech Université Paris-Saclay SAPS - Sciences Animales Paris-Saclay

Genetique Animale et Biologie Integrative

Unité Mixte de Recherche INRA AgroParisTech GABI Génétique Animale et Biologie Intégrative

La température d’incubation des œufs de caille japonaise comme levier d’amélioration de la résistance à la chaleur ?

@Vincent Coustham
Une première caractérisation des effets de la température d’incubation des œufs de caille japonaise montre un impact sur la croissance, la physiologie et le métabolisme des oiseaux potentiellement en lien avec leur capacité de thermorégulation.

Chez les vertébrés, des variations de l’environnement embryonnaire peuvent avoir des répercussions sur le développement, le phénotype et la santé des individus. Ainsi, il a été montré que des poulets exposés à des augmentations cycliques de la température lors de la phase d'incubation des œufs (donc pendant l’embryogenèse) sont plus résistants à la chaleur à l’âge de 35 jours. Des changements métaboliques, physiologiques et moléculaires induits par ce traitement embryonnaire ont également été mis en évidence (Loyau et al., 2013-2016 ; David et al., 2019).
La caille japonaise (Coturnix japonica) est une espèce aviaire très proche du poulet. Elle présente à la fois un intérêt scientifique (notamment pour les études en biologie du développement) et un intérêt agronomique pour la production de viande et d’œufs. Cependant, les effets de la température durant l’incubation sur la physiologie, le métabolisme et la résistance à la chaleur de cette espèce n’ont jamais été caractérisés de manière intégrative. Pour cela, les chercheurs ont transposé chez la caille japonaise le protocole développé chez le poulet, en augmentant de manière cyclique (12h/jour) la température d’incubation des œufs de 1,7°C (c’est-à-dire 39,5°C au lieu de 37,8°C habituellement) du 1er jour au 13ème jour d’incubation des œufs. La tolérance à la chaleur des cailles a été testée par un challenge thermique de 36°C pendant 7h à l’âge de 35 jours. De nombreux paramètres zootechniques (ex. : poids), physiologiques (ex. : température, hormones dans le sang) et métaboliques (ex. : paramètres biochimiques sanguins) ont été mesurés tout au long de l’élevage des cailles. Pour chaque paramètre mesuré, les effets du sexe, du traitement embryonnaire et du challenge thermique ont été étudiés.
Protocole du challenge thermique
Les résultats de cette étude montrent que l’augmentation cyclique de la température d’incubation a modifié la croissance des cailles, avec des animaux plus lourds à l’éclosion puis plus légers à 25 jours. Ces différences n’étaient plus observables 35 jours après l’éclosion. Certaines températures de surface du corps, utilisées comme marqueurs de la température interne ou des capacités de dissipation thermique en fonction des zones étudiées, ont été mesurées par thermographie infrarouge. L’analyse des résultats montre que le traitement thermique a diminué la température de surface des pattes chez les femelles, suggérant une possible modulation du flux sanguin. La température de surface du bec a également été affectée par le traitement embryonnaire en réponse au challenge thermique à l’âge de 35 jours, de manière différente selon le sexe, suggérant aussi des changements dans le potentiel de dissipation thermique des cailles. Par ailleurs, le traitement embryonnaire a eu un impact positif sur la pression partielle en oxygène du sang et le pourcentage de saturation en oxygène, toujours à 35 jours chez les femelles, ce qui suggère une adaptation de la physiologie respiratoire de ces animaux.
Cette première caractérisation de l’augmentation de la température pendant l’incubation chez la caille japonaise a donc montré des changements durables de la croissance, de la physiologie et du métabolisme des oiseaux, avec des effets variables selon le sexe. Les chercheurs ont maintenant pour objectif de comprendre les mécanismes moléculaires, notamment épigénétiques (affectant l’expression des gènes de manière dynamique et réversible), qui pourraient expliquer les changements induits à long terme par cette exposition précoce à des hausses de température. En outre, la possible transmission transgénérationnelle des effets du traitement sur les générations descendantes de ces cailles est également en cours d’étude.

Voir aussi

Références
Vitorino Carvalho, A.; Hennequet-Antier, C.; Crochet, S.; Bordeau, T.; Courousse, N.; Cailleau-Audouin, E.; Chartrin, P.; Darras, V.M.; Zerjal, T.; Collin, A.; Coustham, V., 2020. Embryonic thermal manipulation has short and long-term effects on the development and the physiology of the Japanese quail. Plos One, 15 (1): 20. http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0227700