En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal UVSQ

Virologie et Immunologie Moléculaires

Unité de Virologie et Immunologie Moléculaires

Soutenance de thèse - Djabir Larkem (équipe MAP2)

Mercredi 30 Juin 2021 - Amphithéâtre Jacques Poly - Bâtiment 440 + visio

Génération d’un nouveau prion spontané et analyse biologique et structurale des fibres amyloïdes lui correspondant

Djabir Larkem (équipe MAP2) a le plaisir de vous convier à sa soutenance de thèse intitulée "Génération d’un nouveau prion spontané et analyse biologique et structurale des fibres amyloïdes lui correspondant".

La soutenance aura lieu le mercredi 30 Juin 2021 à 14H00 dans l'amphithéâtre Jacques Poly du bâtiment 440 à l’INRAE de Jouy-en-Josas et en visio.

Résumé :

Les prions sont responsables de maladies neurodégénératives fatales transmissibles chez l’homme et l’animal. Ils résultent d’un changement drastique de conformation de la PrP, une glycoprotéine de l’hôte ancrée à la surface cellulaire. Sous sa forme prion la protéine devient insoluble, résistante aux protéases et forme des agrégats riches en feuillet beta et des fibres amyloïdes. Les prions induisent très efficacement la conversion de la PrP cellulaire en un nouvel élément prion par simple contact. La multiplication exponentielle de ces structures anormales dans les tissus nerveux provoque le dysfonctionnement et la mort des neurones. L’amplification selon un mode prion de peptides ou protéines mal repliées est aussi responsable de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Il est donc important d’explorer les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans l’émergence des prions et leur multiplication.

Nous avons introduit des mutations dans la PrP pour tester leurs effets sur la conversion de la protéine dans un système cellulaire permissif à la réplication des prions. Nous avons montré qu’une délétion spécifique de sept résidus dans l’hélice alpha-2 de la PrP ovine réduit la stabilité de la protéine monomère et induit la formation spontanée d’un nouveau type de prion dans les cellules exprimant cette PrP mutante. Nous avons ainsi établi un modèle qui sera précieux pour l’étude des processus cellulaires liés à l’émergence des prions. Le nouveau prion présente un profil biochimique particulier montrant la présence de polypeptides C-terminaux résistants aux protéases de la taille du fragment C1. Le fragment C1 résulte d’une coupure de la partie N-terminale de la PrP par les métalloprotéases et est simultanément présent avec la protéine entière à la surface des cellules. Le C1 n’est pas converti par les souches classiques de prion et a été considéré comme trop court pour pouvoir former un prion. Nous montrons au contraire que l’infection par le prion spontané de cellules n’exprimant que le segment C1 muté produit la conversion de celui-ci en une forme protéase- résistante, autoréplicative et infectieuse. Ce fragment a donc bien la capacité à former une structure de type prion. Nous avons ensuite produit des fibres amyloïdes à partir d’une PrP ovine recombinante présentant la même mutation que le prion spontané. Elles se sont comportées comme des prions synthétiques en induisant la conversion de la PrP cellulaire homologue et de son fragment C1. Nous avons analysé ces fibres par spectroscopie RMN du solide, ce qui a démontré un changement de conformation de la PrP vers une forme enrichie en feuillet beta, en particulier dans la région qui est alpha-hélicale dans la PrP monomère. La présence d’une hétérogénéité structurale au sein de l’échantillon provoque un élargissement des signaux RMN empêchant une étude poussée de la structure de ces molécules. Pour remédier à ce problème plusieurs approches ont été tentées comme la réduction de la séquence de la protéine ou une sélection des structures les plus résistantes à la protéinase K. Ce travail exploratoire permet de proposer de nouvelles solutions pour résoudre la structure fine des fibres amyloïdes de PrP.

Voici le lien d'accès à la soutenance en visio : https://inrae-fr.zoom.us/j/6533045129