En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal UVSQ

Virologie et Immunologie Moléculaires

Unité de Virologie et Immunologie Moléculaires

De nouvelles connaissances et outils pour lutter contre l'anémie infectieuse du saumon

07 juillet 2011

Truite infectée par l'ISAV
© Inra-D.Marie
L'anémie infectieuse du saumon (ISA) est une pathologie hautement contagieuse qui a déjà mis à mal l'industrie du saumon d'élevage dans de nombreux pays. Les chercheurs de l'unité Virologie et Immunologie Moléculaire (VIM) se sont attachés à compléter le séquençage du génome du virus responsable de cette maladie et à produire des outils de diagnostic (anticorps monoclonaux). Leurs travaux permettent d'envisager le développement de nouvelles stratégies vaccinales.

Localisé initialement dans l’Atlantique Nord (Norvège, Ecosse, Canada), le virus de l’anémie infectieuse se rencontre désormais dans tous les grands pays producteurs de saumon d’élevage. La dernière grande épidémie en date, touchant l’ensemble du Chili en 2007, illustre de façon éloquente les pertes considérables que le virus est susceptible d’occasionner. La production avait alors chuté de façon vertigineuse, passant de 400 000 à 250 000 tonnes en 2009. Propagé par des porteurs sains, ce virus est aussi une menace pour la truite d’élevage. Par infection expérimentale (injection du virus ou immersion dans un bain contaminé), certaines variétés de truite présentent jusqu’à 30 % de mortalité.

Alevin de saumon de 2 mois environ

L’agent pathogène (ISAV pour Infectious Salmon Anemia Virus) responsable de l’anémie infectieuse appartient à la famille des orthomyxoviridae. Cette famille de virus (la même que celle des virus de la grippe) présente la particularité d’avoir son patrimoine génétique porté par huit molécules d’ARN en lieu et place d’une molécule d’ADN. Chez les organismes vivants, les molécules d’ARN servent de copie de l’ADN pour la synthèse de protéines. Cette inversion de situation constatée chez de nombreux virus a conduit à développer dans les années 1980, une technologie dite de « génétique inverse » qui consiste à synthétiser et cloner une copie ADN du génome viral. On parle d’ADN complémentaire ou ADNc. Cela permet ensuite de manipuler le génome de ces virus avec les outils de biologie moléculaire conventionnels. Il est alors possible d’identifier les différentes protéines codées par le génome viral et de déterminer celles impliquées dans la virulence. Des modifications précises du génome du virus permettraient d’en atténuer le pouvoir pathogène sans en diminuer le pouvoir antigénique. Gage de sécurité, ces modifications ciblées évitent tout retour accidentel à la virulence. On parle alors de virus atténués, virus dont l’efficacité vaccinale est optimale.

C’est avec l’objectif d’obtenir des souches de virus vivants atténués que les chercheurs de l’INRA ont porté leur effort sur l’obtention des séquences des extrémités des molécules d’ARN virales. Ces régions sont primordiales pour le bon fonctionnement du génome du virus, elles intègrent les signaux de transcription des gènes et de réplication du génome. Le génome du virus étant réparti sur huit molécules d’ARN autonomes, il faut donc obtenir les extrémités de chacun des fragments. Pour cela, une souche ISAV a été cultivée sur des cellules de saumon in-vitro puis l’ARN viral a été extrait. Par transcription inverse, des fragments d’ADNc de chaque ARN viral ont été amplifiés. Les chercheurs ont entièrement séquencés les copies obtenues. Ils ont caractérisé les extrémités des huit fragments par RACE (rapid amplification of cDNA ends). L’obtention de la séquence complète du génome de l’ISAV est un prérequis pour mieux comprendre le fonctionnement de ce virus et de ses interactions avec son hôte, le saumon. De nouvelles perspectives pour la création de virus atténués vivants, agents de vaccinations très efficaces sont maintenant envisageables.

En parallèle au séquençage du génome de l’ISAV, les scientifiques ont aussi développé et caractérisé quatre anticorps monoclonaux dirigés contre trois protéines du virus (l’hemagglutinine estérase, HE ; la nucléoprotéine, N ; la protéine de la matrice M associée ou non à de l’actine). Ces anticorps représentent des outils indispensables pour le diagnostic de cette maladie virale et a permis le développement de différents tests: test d’immunofluorescence indirecte, test de séroneutralisation, Western blot, Immunoprécipitation.