En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal UVSQ

Virologie et Immunologie Moléculaires

Unité de Virologie et Immunologie Moléculaires

Soutenance de thèse - Florent Laferrière (équipe MAP²)

Jeudi 11 Avril 2013 - 14H00 - Amphi 440

Florent Laferrière
"Structure quaternaire de la protéine prion : infectiosité, capacité de conversion, et potentiel de transmission interspécifique"

Soutenance de thèse de Florent Laferrière intitulée :
 
"Structure quaternaire de la protéine prion : infectiosité, capacité de conversion, et potentiel de transmission interspécifique"
 
 
La soutenance se déroulera le jeudi 11 avril à 14h00 dans l’amphithéâtre du bâtiment 440.

Ce travail a été réalisé sous la direction du Dr Vincent Béringue, dans l'équipe Maladies à prions et Macro-assemblages protéiques au sein de l'unité Virologie et Immunologie Moléculaires.
 
La thèse sera soutenue devant le jury composé de :

Pr. Mariano Ostuni

Président du jury

Dr. Juan-Maria Torres

Rapporteur

Dr. Sven Saupe

Rapporteur

Dr. Sophie Mouillet-Richard

Examinatrice

Dr. Olivier Andréoletti

Examinateur

Dr. Vincent Béringue

Directeur de thèse

Résumé :
 
Les prions sont les pathogènes responsables de désordres neurodégénératifs d’issue fatale chez l’homme et de nombreuses espèces de mammifères. Ces agents sont composés d’une forme mal repliée (PrPSc) d’une protéine de l’hôte, la protéine prion (PrPC). Durant l’infection, la PrPC adopte une conformation identique à celle de la PrPSc, conduisant à une accumulation d’agrégats de PrPSc dans le cerveau, responsables des désordres neurologiques. Différentes souches de prions peuvent être propagées chez une même espèce. Peu d’informations sont disponibles sur le rôle de l’agencement de la PrPSc sous forme d’agrégats (structure quaternaire) dans divers aspects des maladies à prions (phénotype, propagation, transmission…).
 
Par des méthodes d’ultracentrifugation, d’approches physico-chimiques, de titrages d’infectiosité, de mesure d’activité de conversion in vitro, et de modèles de souris transgéniques, nous avons montré i) que des particules présentant le plus fort titre infectieux et l’activité de conversion la plus élevée, spécifiquement retrouvées chez les souches de prions tuant rapidement l’hôte, sont de taille réduite, ii) que la réaction de conversion in vitro de la PrP (PMCA) produit préférentiellement de petits oligomères au très fort pouvoir d’amplification par des cycles d’agrégation / fragmentation, et iii) que la structure quaternaire de la PrPSc ne semble pas être un déterminant majeur dans l’aptitude des prions à franchir des barrières d’espèces.
 
La structure quaternaire de cette protéine tient donc un rôle prépondérant dans divers aspects de la dynamique de propagation des prions allant du processus de conversion au phénotype de souche.
 

Abstract
 
Prion diseases are fatal neurodegenerative disorders that can affect human or many mammalian species. These infectious agents are composed of a misfolded state (PrPSc) of the endogenous form of the prion protein (PrPc). During the infection, PrPSc induces PrPc to convert into its pathological isoform, which forms aggregates in the brain causing the neurological disorders. Several prion strains are transmissible to a single host species. The implication of the aggregation state (quaternary structure) of PrPSc in different aspects of prion diseases – phenotype, propagation, transmission… – is not well documented.
 
Using ultracentrifugation methods, physicochemical approaches, infectivity assays, in vitro converting activity assays, and transgenic mouse models, we showed that : i) the most infectious and converting particles, specifically found in rapidly lethal prion strains, are actually of a small size, ii) that the in vitro conversion reaction of PrP (PMCA) mostly generates small particles which have a strong converting ability, via cycles of aggregation / fragmentation, and iii) that PrPSc quaternary structure does not seem to play a predominant role in prions potential to overcome species barriers.
 
Ultimately, prion protein quaternary structure is strongly implicated in several aspects of prion propagation dynamics which goes from the conversion mechanisms to the disease phenotype.